L’utopie ou la mort : l’émancipation par le blocage

(publié sur Manif’Est.info)

Aujourd’hui les étudiants et les étudiantes de Nancy, de la fac de lettres mais aussi d’autres universités et établissements (droit, IECA, ESPE, Sciences…) se sont réuni.es. Plus de 1000 personnes dans un amphi pour une AG de presque 4heures. Les débats ont été longs et éprouvants, pour la simple et bonne raison que de très nombreuses personnes ont donné leur avis : pour ou contre le blocage. La très grande majorité des personnes présentes étaient contre le Plan étudiant mais en désaccord avec les modalités de mobilisation. Les arguments « contre » évoquaient le ‘droit à l’accès aux cours’ et la nécessité pour les personnes de passer leurs examens. Les personnes en faveur du blocage portaient leur discours sur la prise de conscience des étudiant.es de la gravité de cette loi et sur les précédentes AG ayant rassemblé environ 300 personnes. Cette fois-ci, nous étions 1100. Beaucoup d’autres arguments ont été évoqués. Etant favorable à ce blocus, nous allons expliquer les principaux arguments ‘pour’ le blocage, les ayant moi-même exprimés. Cependant nous invite les personnes qui ont des arguments « contre » le blocage à les diffuser sans nous dévaloriser, ni partir du principe que nous sommes des « feignasses » ne voulant pas aller en cours… Il est beaucoup plus facile et moins épuisant d’aller en cours que de se mobiliser jour après jour pour une vie et un avenir meilleur.

Continue reading L’utopie ou la mort : l’émancipation par le blocage

On parle de Nancy ici :

Articles presse :

Articles sur la toile :

C’était à la Télé :

 

La Fac de Lettres de Nancy bloquée jusqu’à nouvel ordre

29/03/2018 – La Semaine

Des manifestants du campus lettres de Nancy, en lutte contre le Plan Étudiant depuis janvier, ont entrepris jeudi dernier un blocage de la faculté. L’annulation des cours qui en découle reçoit un accueil mitigé.

Continue reading La Fac de Lettres de Nancy bloquée jusqu’à nouvel ordre

Torchon de Lutte

Le Torchon de lutte est disponible dans la salle occupée de la fac de lettres : salle A028

Ceci n’est pas un édito, c’est un cri. 
Un cri qui pourrait être accompagné de sourire, sourire de lutte.
Mais il n’en est rien, encore. 
Il ne tient qu’à nous de sourire, dans ces instants partagés,
le poing levé, le cœur serré. 
Cette salle A028, dite salle occupée, que tu vois et fréquente par ton absence, est à toi comme à moi, à nous, surtout. 
Elle est ce lieu dans lequel nous pouvons – devrions ? – parler, dire, crier, oui, hurler, notre colère et désarroi face à ce que nous vivons et le plaisir, peut-être, de ces rencontres, discussions, et… et tout ce qui se trame là où nos pensées naissent.
Alors ne te noie pas dans ce qui pourrait et semble te freiner dans l’idée, l’action de rejoindre ce nous qui est notre force. 
Réveille-toi, réveille-moi et réveillons-nous, le jour s’est levé ! 
Dans nos yeux, dans nos cœurs,
la lutte est à l’heure.

Témoignage de l’AG du 28/03

Témoignage d’un étudiant en lutte.Assemblée = blocage, Manifestation = Sauvage.
Mercredi 28 Mars, c’était hier ou il y a un siècle ou hier peut-être ?
Quiconque a déjà vécu la liesse sait combien le temps s’y presse.
12H. L’amphi 500 de la fac de Lettres ne porte plus bien son nom, nous sommes 1000 en assemblée générale. Beaucoup sont venus pour le retour à la normale, ils n’en peuvent plus de voir que la fac ne leur donne plus d’ordre pour qu’un jour un patron puisse leur donner des ordres.
13H Les débats s’enchaînent: Continue reading Témoignage de l’AG du 28/03

Fac de Lettres de Nancy : 1000 personnes en AG, blocage et soutien contre la répression

28/03/2018 – Révolution Permanente

Jeudi 22 Mars, le comité de mobilisation de l’université de Lettres de Nancy a bloqué la fac pour protester contre la loi Vidal. Cette action soutenue par la présidence de l’université a créé une forte mobilisation chez les étudiants. Cette mobilisation soutient l’ensemble des universités de France qui ont répondu fermement au gouvernement et à son monde.

Continue reading Fac de Lettres de Nancy : 1000 personnes en AG, blocage et soutien contre la répression