Lettre ouverte d’une enseignante chercheuse aux enseignant.e.s des universités en lutte en général (et à ceux de Nancy en p…

C’est un.e paire qui vous écrit. Cela ne donnera sûrement pas beaucoup de crédit à ce qui va suivre, mais c’est une tentative :
Qui que nous soyons, quoique nous pensions de la loi ORE, si même nous en pensons quelque chose et si tant est que l’enjeu ne se réduise qu’à cela,
On aurait pu s’attendre, peut-être naïvement, à nous voir un peu plus sur le campus de la fac des lettres de Nancy par exemple, depuis son « blocage », le 22 mars,
Et ce, d’autant qu’un début d’université populaire, depuis baptisée Université Populaire du Sapin, s’est mis en place, et n’a cessé de croître et de s’étendre jusqu’au (temporaire ?) coup d’arrêt du 25 avril 2018 avec l’entrée des forces de l’ordre sur le campus.

Continue reading Lettre ouverte d’une enseignante chercheuse aux enseignant.e.s des universités en lutte en général (et à ceux de Nancy en p…

Lettre d’un étudiant aux enseignant.es du supérieur de la faculté des Lettres

Où es-tu ?!

Cette question te semble audacieuse, tu as probablement autre chose à faire que de te faire tutoyer par un étudiant ?

Pourtant la litanie du supérieur n’est-elle pas la même que dans le secondaire ?

« les élèves ne s’intéressent à rien », « ils sont passifs et n’ont pas de réel intérêt pour nos cours », « leur niveau est de plus en plus inquiétant ». Ne l’as-tu jamais pensé ?

Et pour aujourd’hui, alors que nous nous intéressons à tout, que nous sommes enfin devenus actif pour entrer dans l’enseignement vivant et que nous n’attendons que tes lumières, vous restez chez vous !

Continue reading Lettre d’un étudiant aux enseignant.es du supérieur de la faculté des Lettres