A la Faculté des Sciences de Montpellier, les identitaires prêtent main forte à la droite pour étouffer le mouvement étudiant.

A la Faculté des Sciences de Montpellier, les identitaires prêtent main forte à la droite pour étouffer le mouvement étudiant.

Ce mardi 24 avril au petit matin, un blocage symbolique de la Faculté des Sciences de Montpellier était organisé par les étudiants mobilisés contre la sélection en Licence. Martial Roudier, leader identitaire extrémiste condamné pour tentative de meurtre, était présent parmi un curieux groupe « anti-bloqueurs ».  Lire sur Le Pressoir

Un point de vue antifasciste sur la mobilisation étudiante

Après l’expulsion de la fac de Tolbiac en fin de semaine dernière, et quelques jours avant un mois de mai qui s’annonce offensif et peut-être révolutionnaire, le moment nous semble venu de tirer un bilan antifasciste des récents événements dans les universités. Lire sur Paris-Luttes.info

Il y a 50 ans, les Provos

Le mot Provo est utilisé la première fois par un universitaire hollandais pour qualifier les blousons noirs qui provoquaient la foule. Ils décident de se réapproprier l’appellation, ils vont même parler de provotariat et choisissent comme symbole, un dessin de Grootveld représentant une pomme. Ils y voient une carte d’Amsterdam avec le Spui au centre. Lire sur Lundi Matin