A la Faculté des Sciences de Montpellier, les identitaires prêtent main forte à la droite pour étouffer le mouvement étudiant.

A la Faculté des Sciences de Montpellier, les identitaires prêtent main forte à la droite pour étouffer le mouvement étudiant.

Ce mardi 24 avril au petit matin, un blocage symbolique de la Faculté des Sciences de Montpellier était organisé par les étudiants mobilisés contre la sélection en Licence. Martial Roudier, leader identitaire extrémiste condamné pour tentative de meurtre, était présent parmi un curieux groupe « anti-bloqueurs ».  Lire sur Le Pressoir

3 thoughts on “A la Faculté des Sciences de Montpellier, les identitaires prêtent main forte à la droite pour étouffer le mouvement étudiant.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.